Lectures bibliques du mardi 27 juin 2017

Livre de Job, 4

Éliphaz de Théman prit la parole et dit: Si nous osons ouvrir la bouche, en seras-tu peiné? Mais qui pourrait garder le silence? Voici, tu as souvent enseigné les autres, Tu as fortifié les mains languissantes, Tes paroles ont relevé ceux qui chancelaient, Tu as affermi les genoux qui pliaient. Et maintenant qu'il s'agit de toi, tu faiblis! Maintenant que tu es atteint, tu te troubles! Ta crainte de Dieu n'est-elle pas ton soutien? Ton espérance, n'est-ce pas ton intégrité? Cherche dans ton souvenir: quel est l'innocent qui a péri? Quels sont les justes qui ont été exterminés? Pour moi, je l'ai vu, ceux qui labourent l'iniquité Et qui sèment l'injustice en moissonnent les fruits; Ils périssent par le souffle de Dieu, Ils sont consumés par le vent de sa colère, Le rugissement des lions prend fin, Les dents des lionceaux sont brisées; [...]

Psaumes, 90

Prière de Moïse, homme de Dieu. Seigneur! tu as été pour nous un refuge, De génération en génération. Avant que les montagnes fussent nées, Et que tu eussent créé la terre et le monde, D'éternité en éternité tu es Dieu. Tu fais rentrer les hommes dans la poussière, Et tu dis: Fils de l'homme, retournez! Car mille ans sont, à tes yeux, Comme le jour d'hier, quand il n'est plus, Et comme une veille de la nuit. Tu les emportes, semblables à un songe, Qui, le matin, passe comme l'herbe: Elle fleurit le matin, et elle passe, On la coupe le soir, et elle sèche. Nous sommes consumés par ta colère, Et ta fureur nous épouvante. Tu mets devant toi nos iniquités, Et à la lumière de ta face nos fautes cachées. Tous nos jours disparaissent par ton courroux; Nous voyons nos années s'évanouir comme un son. Les jours de nos années s'élèvent à soixante-dix ans, Et, pour les plus robustes, à quatre-vingts ans; Et l'orgueil qu'ils en tirent n'est que peine et misère, Car il passe vite, et nous nous envolons. [...]

Proverbes, 26

Faute de bois, le feu s'éteint; Et quand il n'y a point de rapporteur, la querelle s'apaise. Le charbon produit un brasier, et le bois du feu; Ainsi un homme querelleur échauffe une dispute.

Epître à Philémon, 1

Paul, prisonnier de Jésus Christ, et le frère Timothée, à Philémon, notre bien-aimé et notre compagnon d'œuvre, à la sœur Apphia, à Archippe, notre compagnon de combat, et à l'Église qui est dans ta maison: que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ! Je rends continuellement grâces à mon Dieu, faisant mention de toi dans mes prières, parce que je suis informé de la foi que tu as au Seigneur Jésus et de ta charité pour tous les saints. Je lui demande que ta participation à la foi soit efficace pour la cause de Christ, en faisant reconnaître en nous toute espèce de bien. J'ai, en effet, éprouvé beaucoup de joie et de consolation au sujet de ta charité; car par toi, frère, le cœur des saints a été tranquillisé. C'est pourquoi, bien que j'aie en Christ toute liberté de te prescrire ce qui est convenable, c'est de préférence au nom de la charité que je t'adresse une prière, étant ce que je suis, Paul, vieillard, et de plus maintenant prisonnier de Jésus Christ. Je te prie pour mon enfant, que j'ai engendré étant dans les chaînes, Onésime, [...]

 

©La Bible online - texte intégral | 2003-2017 | nous contacter | RSS | lisez aussi... fables Fables de La Fontaine